L'histoire de la radio

27 juillet 2018

Une aventure radiophonique de 1982 à aujourd’hui, toujours à l'écoute pour mieux s'entendre

 

Radio Rencontre a commencé à émettre en 1982, sur le 97.2 FM.

Dès la libération des ondes en 1981, l’association Rencontre (aujourd’hui Cefir) a postulé pour obtenir une fréquence afin de pouvoir « causer dans le poste ».

Quelques mois, un gros dossier, et beaucoup de tâtonnements techniques plus tard, Radio Rencontre est née.

Mais  « causer » à qui, et pour dire quoi ?

Aux dunkerquois évidemment, et à toutes celles et ceux qui avaient choisi ce territoire pour y vivre avec leur famille. Il s’agissait de mettre ce média de proximité au service de l’échange et de la rencontre interculturelle. Il s’agissait aussi de parler à ceux qui ne maîtrisaient pas encore très bien le français, et d’utiliser aussi la Radio comme lieu d’apprentissage pour les plus jeunes.

A cette époque, la grille des programmes était composée d’une mosaïque de langues, français, arabe, portugais, italien, espagnol… et d’une équipe d’animateurs venant de tous les horizons, armés de leur seule bonne volonté et de leur enthousiasme.

« Ecouter pour mieux s’entendre » est très vite devenue notre maxime.

Que voulions-nous donner à entendre ? La voix de ceux qui avaient leur langue, leur culture, leur musique, leur histoire, leur exil, leur migration à raconter et à partager. C’est ce partage qui construit une communauté de destin, et Radio Rencontre avait déjà l’ambition de participer à ce que le mélange soit harmonieux. Cette rencontre prend tout son sens sur une terre de migration, qui s’est enrichie et bâtie au fil des siècles, dont la population a connu la dureté de la guerre et de l’exil, mais également, la solidarité et l’accueil.

Accueillir, et tisser des liens, voilà l’ambition de Radio Rencontre depuis sa création. Accueillir la différence, apprendre à la connaître, la respecter sans jugement à priori, s’enrichir de musiques, de cultures et de spiritualités venues d’ailleurs, débattre sans combattre.

C’est également écouter et apprendre à connaître celui qui accueille.

C’est la condition d’un échange équilibré, et qui fait de Radio Rencontre, une radio interculturelle, qui n’a jamais développé aucun communautarisme.

Depuis presque 35 ans, si notre fréquence a changé (93.3) notre objectif lui n’a pas changé. Nous sommes peut être un peu plus « professionnels » techniquement, mais le message que nous portons est toujours le même.

Monique Van Lancker

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article